Terra Canis Telefon Terra Canis Facebook
Terra Canis Up

FAQ

Combien de temps puis-je nourrir mon chiot avec les aliments pour chiots ?

Les chiots peuvent effectuer la transition vers les aliments pour adultes à l’âge d’environ un an. Cette transition peut même s’effectuer déjà vers 9 mois pour les chiens de race de grande taille afin d’éviter un apport énergétique trop important.
De manière générale, il convient de faire attention à ce que les jeunes chiens ne soient pas en surpoids. Les plaques de croissance des os ne durcissent pas avant le 12ème mois. Chaque kilo superflu constitue une surcharge pour les os et les articulations encore en formation, ce qui, dans les cas les plus graves, peut conduire à des lésions chroniques. Les chiens de très grandes races en particulier doivent effectuer la transition vers les aliments pour chiens adultes relativement tôt afin d’éviter une alimentation trop énergétique pouvant provoquer un surpoids. Le chiot doit être nourri de façon à ce que sa croissance se situe dans la moyenne, et non pas dans la zone maximale.

Quand dois-je donner à mon chiot des aliments pour chiens adultes ?

À l’âge d’un an, et pour les chiens de très grandes races, tels que par exemple les dogues, les saint-bernard et les hovawarts, dès neuf mois.

À partir de quand dois-je nourrir mon chien avec des aliments pour seniors ?

Les chiens atteignent l’âge senior à des âges très différents en fonction des races. Les chiens de race de petite taille n’atteignent le plus souvent cette classe d’âge que vers 14 ans, et parfois même plus tard, alors que les chiens de très grande taille, comme par exemple les dogues, l’atteignent déjà vers 5 ans. Il s’agit donc d’estimer individuellement, au cas par cas, si le chien a déjà atteint cette période de sa vie ou pas. Si votre chien demeure très actif alors que théoriquement il devrait faire partie des seniors, il n’est pas nécessaire de modifier son alimentation.
Règle générale pour la classe d’âge des seniors
Races de petite taille : à partir de 12–14 ans
Races de taille moyenne : à partir de 8–10 ans
Races de grande taille : à partir de 5 ans

Dois-je passer aux aliments seniors pour mon chien ?

Il n’existe aucune obligation de nourrir les chiens ayant atteint un certain âge avec des aliments pour seniors. Si votre chien est en pleine forme et ne démontre aucune baisse d’activité, rien ne vous empêche de continuer à le nourrir avec ses aliments habituels. Si par contre il présente certaines pathologies liées à l’âge ou bien des difficultés à se mouvoir, il est recommandé de passer à une alimentation à base de produits pour les seniors, afin de limiter les risques de surpoids et de le faire bénéficier des effets bénéfiques des plantes médicinales contenues dans les menus Senior de Terra Canis.

Qu’apportent en plus les aliments pour seniors ?

Au fur et à mesure que votre chien avance en âge, ses besoins énergétiques diminuent en raison du ralentissement de son métabolisme et de la réduction de ses activités physiques. Au cours du processus de vieillissement, la masse corporelle sans graisse et les muscles fondent, ce qui a pour effet de réduire les réserves de protéines. Comme les chiens vieillissants sont très sensibles au stress en raison de leur système immunitaire affaibli et d’éventuelles pathologies préexistantes, il est important de compenser les réserves de protéines manquantes par la prise de protéines digestes et de qualité. Le chien âgé doit manger une quantité suffisante de viande musculaire de bonne qualité et aussi peu de graisses que possible afin de s’adapter à son nouveau métabolisme.
L’objectif principal de l’alimentation des chiens âgés réside dans la conservation d’une bonne santé, le maintien d’un poids optimal, ainsi que dans la prévention de maladies chroniques. Il convient également d’éviter les situations pénibles, les changements soudains dans leur alimentation et toute autre forme de stress.
Les chiens seniors ne devraient plus consommer de céréales, afin d’éviter d’affecter encore plus leur processus de digestion et d’assimilation des éléments nutritifs. L’administration d’herbes médicinales peut aider à prévenir, ou le cas échéant à réduire, les maladies du cœur, des reins et du système immunitaire liées à l’âge.

Comment effectuer la transition des aliments que je proposais avant aux aliments Terra Canis ?

La colonisation bactérienne de l’intestin est très individuelle et différente pour chaque animal. Elle dépend également de l’âge, de la race, de l’alimentation et de nombreux autres facteurs. En raison de la fragilité de la flore intestinale, un changement d’alimentation doit toujours s’effectuer en douceur, afin que les bactéries puissent s’adapter aux nouveaux éléments nutritifs et prévenir ainsi les dérèglements digestifs et les diarrhées. Idéalement, la transition peut être effectuée sur trois ou quatre jours durant lesquels les aliments auxquels le chien est habitué et les aliments de Terra Canis sont mélangés. Petit à petit, il suffira d’augmenter leur proportion. Si votre chien devait tout de même souffrir de diarrhées, ne vous faites pas de souci. La flore intestinale de votre chien va rapidement s’adapter aux nouveaux aliments et la digestion se normalisera rapidement d’elle-même. Cependant, si votre chien devait souffrir de diarrhées pendant plus de quatre jours, nous vous recommandons de le faire examiner par un vétérinaire, car il peut arriver qu’elles soient le symptôme d’une maladie infectieuse.

Dois-je effectuer pour l’alimentation humide une lente transition similaire à celle pour les aliments secs ?

Comme l’alimentation sèche et l’alimentation humide ne doivent jamais être consommées en même temps, la transition sera ici un peu plus compliquée. Une astuce consiste à ne proposer au début que de petites portions des nouveaux aliments secs, ou bien de faire tremper au préalable les aliments secs dans une quantité d’eau suffisante avant de les mélanger avec les aliments humides. On peut également opter pour une alimentation sèche le matin et une alimentation humide le soir. Il est important de respecter une pause d’au moins 6 heures entre les deux repas.

Mon chien avale ses aliments sans les mastiquer. Que puis-je faire ?

Il est normal que votre chien avale ses aliments. Il a hérité du loup cette manière naturelle de manger. En raison de la conformation de sa dentition, il n’est pas équipé pour mastiquer lentement les aliments avant de les avaler. Sa dentition de carnivore lui sert simplement d’outil pour s’alimenter en déchirant de gros morceaux de viande qui sont ensuite rapidement avalés. Contrairement aux herbivores, le chien ne possède pas de molaires avec une large surface pour mastiquer longuement les aliments. Il est donc tout à fait normal que votre chien avale ses aliments. Lorsque deux chiens cohabitent au sein d’un même domicile, il convient que chacun dispose de son propre endroit pour manger afin d’éviter que par gloutonnerie l’un des chiens ne s’étrangle ou ne provoque d’autres types d’incidents.

Mon chien est trop gros. Que puis-je faire ?

Il est important d’obtenir une réduction de la masse graisseuse, sans pour autant provoquer une réduction de la masse musculaire. Pour obtenir ce résultat, le chien doit consommer des protéines de bonne qualité et aussi peu de graisses que possible. Il est décommandé de simplement diminuer la quantité d’aliments de moitié, car cette méthode ne conduit qu’à une diminution de la masse musculaire. Il est également recommandé de vérifier que la portion de friandises proposée n’est pas trop importante et le cas échéant, il est possible de la supprimer de la ration quotidienne. Il existe des races de chiens plus particulièrement prédisposés au surpoids. C’est par exemple le cas des labradors, des retrievers ou des bouledogues. De la même manière, les chiens castrés ont tendance à voir leurs côtes disparaître sous des bourrelets de graisse. En prévention du surpoids, il est important d’observer avec attention les chiens qui ont tendance à prendre du poids et de leur proposer suffisamment d’activité physique.
Tant que le chien n’a pas encore atteint son poids idéal, la quantité d’aliments doit rester adaptée. Orientez-vous en fonction du poids à atteindre.
Exemple : le chien Max pèse 15 kilos, mais son poids idéal serait de 12 kilos. Pour atteindre cet objectif, il reçoit la portion prévue pour un chien de 12 kilos.

Mon chien a des problèmes rénaux. À quoi dois-je faire attention ?

Dans le cas de problèmes rénaux, il convient de réduire la quantité de protéines contenue dans les repas, afin de ménager les reins, car ce sont eux qui se chargent de métaboliser les déchets protéiniques.
Pour réduire la teneur en protéines des repas, il est possible de combiner des produits Terra Canis :
Aliments humides Terra Canis « Gamme Senior »

« Terra Canis « Gamme Senior » :
Particulièrement digestes, sans céréales et enrichis avec des herbes médicinales.
En combinant Gartenmix (Mélange du jardin) ou Gartentopf (Poêlée du jardin) à raison de 50 % d’aliments humides de la gamme Senior et de 50 % de Gartenmix (Mélange du jardin) ou Gartentopf (Poêlée du jardin), on obtient une réduction idéale des protéines et l’on fournit au chien une portion supplémentaire de vitamines et de minéraux.

« Terra Canis Gartenmix » :
contient exclusivement des légumes et des fruits séchés, déshydratés selon un procédé respectueux des éléments nutritifs, à mélanger avec de l’eau
Adapté pour une réduction des protéines pour des raisons médicales dans le cadre d’une alimentation avec des aliments humides

« Terra Canis Gartentopf » :
contient 80 % de légumes et 20 % de fruits, moulinés et cuits
Adapté pour une réduction des protéines pour des raisons médicales dans le cadre d’une alimentation avec des aliments humides
Il est important que l’animal malade soit régulièrement suivi par un vétérinaire et que celui-ci vérifie ses valeurs rénales.

Mon chien fait trop souvent et en grande quantité ses besoins. À quoi cela est-il dû ?

Un volume d’excréments trop élevé peut avoir diverses origines. Il arrive souvent qu’il soit dû à une intolérance envers l’un ou plusieurs ingrédients présents dans son alimentation. Lorsque l’on traite des allergies et des intolérances, on distingue entre les « allergies immédiates » et les « allergies différées ». En cas d’allergie immédiate, immédiatement après la consommation des aliments, on peut observer une réaction qui signalise que l’aliment est mal toléré. Dans le cas d’une allergie différée, le système immunitaire produit progressivement des anticorps, contre par exemple un type de viande précis. Cela peut se produire durant des jours, des semaines ou des années, avant que le propriétaire ou le vétérinaire ne puisse effectivement observer une réaction. Un volume d’excréments trop élevé peut constituer l’un des symptômes d’une allergie ou d’une intolérance.
De manière générale, il est aussi important pour les chiens en bonne santé de respecter une pause d’au moins huit heures entre un repas à base d’aliments secs et un repas à base d’aliments humides. Ce délai s’impose en raison des temps de digestion différents de ces deux types d’alimentation. Les aliments humides se dégradent et sont digérés en seulement 6 heures, alors que les aliments secs nécessitent en raison de leur constitution différente entre 10 et 12 heures. Lorsque ces deux temps de digestion s’effectuent simultanément, des toxines et une fermentation agressives pour les muqueuses se forment dans le système digestif du chien, et peuvent provoquer des flatulences et des intolérances, ainsi qu’un volume d’excréments trop élevé.

Qu’en est-il de la teneur en protéines d’un aliment ?

La teneur en protéines d’un aliment doit toujours être mesurée en fonction de la teneur énergétique totale de l’aliment. Tous les menus Terra Canis veillent à cet équilibre. Grâce à leur teneur élevée en viande musculaire, tous nos menus présentent de grandes quantités de précieuses et digestes protéines. Notre gamme de produits allégés, avec une teneur en calories et en graisses réduite, est parfaitement adaptée aux chiens en surpoids. La teneur en protéines reste inchangée, puisqu’il ne s’agit pas de réduire la masse musculaire de l’animal, mais de réduire sa masse adipeuse.
Une réduction de la consommation de protéines s’impose également en cas de pathologies hépatiques ou rénales. Le suivi d’un vétérinaire est dans ces cas indispensable.
Lors de la détermination de la quantité de viande à inclure dans tous les menus Terra Canis, l’objectif consiste à apporter aux chiens une teneur optimale en protéines. La médecine vétérinaire donne à ce sujet des recommandations très claires et préconise une teneur comprise entre 18 et 33%. Nous nous conformons à ces recommandations pour la conception de nos produits.

Afin de pouvoir comparer les différents aliments pour animaux, les vétérinaires et les nutritionnistes ont l’habitude de comparer la teneur en protéines de la masse sèche des différents produits pour lesquels la teneur naturelle en eau a été calculée. Seule cette méthode permet d’effectuer une comparaison efficace de la teneur en protéines.
De nombreux producteurs d’aliments pour animaux domestiques utilisent moins de viande que nous. Ils la remplacent par des farines animales ou par des sources végétales de protéines. Comme la mention de la teneur en protéines ne concerne que la quantité, elle ne livre aucune information sur la qualité des protéines. Il convient donc ici de toujours prendre en considération les ingrédients des aliments. Pour les aliments secs de qualité, la viande devrait toujours être l’ingrédient mentionné en premier sur la liste.

Qu’en est-il du rapport calcium/phosphore ?

Le rapport calcium/phosphore idéal se situe à des valeurs avoisinant 1,3–1,4: 1, Nous en tenons compte pour la préparation de tous nos menus Terra Canis. Au sein de la gamme de produits pour les chiots, les besoins plus élevés en calcium du jeune chien sont pris en considération dans le calcul de ce rapport de telle façon qu’une supplémentation en calcium n’est pas nécessaire.

Les aliments Canireo sont-ils bénéfiques pour l’hygiène dentaire ?

La dentition d’un chien correspond, tout comme celle du loup, à celle d’un prédateur carnassier. Elle présente de longs crocs et des dents avec de petites surfaces. L’idée répandue que les aliments secs nettoient les dentes est erronée. Les durs pellets des aliments secs ne sont pas lentement mastiqués par le chien, mais au contraire directement avalés, ce qui empêche tout effet nettoyant. Pour assurer l’hygiène dentaire de votre chien, vous pouvez avoir recours à des os à ronger ou des aliments à mâcher.

Mon chien est trop maigre. Quelle gamme de produits dois-je choisir ?

Si le chien ne présente pas de sensibilités alimentaires, nous vous recommandons notre gamme Classic (Classique) qui offre une teneur réduite en pseudo-céréales sans gluten, mais riches en éléments nutritifs, et qui fournit ainsi de l’énergie supplémentaire. Vous pouvez aussi opter pour la gamme de produits pour les chiots qui est la plus énergétique. Les recommandations pour l’alimentation doivent toujours se baser sur le poids à atteindre.

Peut-on mélanger les aliments secs et humides ?

De manière générale, il est aussi important pour les chiens en bonne santé de respecter une pause d’au moins huit heures entre un repas à base d’aliments secs et un repas à base d’aliments humides. Ce délai s’impose en raison des temps de digestion différents de ces deux types d’alimentation. Les aliments humides se dégradent et sont digérés en seulement 6 heures, alors que les aliments secs nécessitent en raison de leur constitution différente entre 10 et 12 heures. Lorsque ces deux temps de digestion s’effectuent simultanément, des toxines et une fermentation agressives pour les muqueuses se forment dans le système digestif du chien, et peuvent provoquer des flatulences et des intolérances.

Comment procéder à un régime d'élimination ?

L’idée de base d’un régime d’élimination réside dans l’évitement de tous les produits potentiellement allergisants qui sont reconnus par le système immunitaire. Si on utilise des sortes de viande que l’animal n’a encore jamais consommées, son système immunitaire n’a pas encore eu l’occasion de produire des anticorps. Aucune réaction de défense immunitaire ne sera donc déclenchée. Dans cette optique, on a recours pour nourrir les animaux allergiques à des sortes de viande « exotiques » et rarement consommées telles que le kangourou, l’autruche ou le buffle. Avant de procéder au régime d’élimination, il convient d’opter pour l’une de ces sortes de viande. Cette sorte de viande sera ensuite proposée au chien sans interruption pendant une durée comprise entre dix et douze semaines. Durant cette phase, il faut dans le même temps s’assurer que le chien ne consomme aucune autre source de protéines animales (par ex. dans les poubelles, dans l’écuelle du chien du voisin, dans d’autres aliments). Si les symptômes régressent, on peut considérer que la viande fraîche proposée convient bien au chien. En plus des différentes sortes de viande, d’autres aliments peuvent présenter des risques allergènes pour le chien. Les céréales contenant du gluten sont par exemple très souvent à l’origine de réactions allergiques. Les conservateurs synthétiques, les produits à base de soja ou les arômes artificiels peuvent également générer des réactions allergiques.

Mon chien ne boit pas assez. Que puis-je faire ?

Tout comme pour l’alimentation, les chiens peuvent avoir des préférences pour l’eau qu’ils boivent. Ainsi, un chien préfèrera l’eau fraîchement tirée du robinet, alors qu’un autre chien préfèrera une eau à température ambiante. Les chiens qui se montrent particulièrement réfractaires doivent être « convaincus » de plus boire en utilisant des astuces raffinées. Des fontaines d’eau animées peuvent éventuellement constituer une solution. Pour l’alimentation des chiens qui boivent peu, il est recommandé d’opter pour des aliments humides ou des aliments secs préalablement trempés dans de l’eau. Ainsi, avec un tel repas, ils consomment automatiquement une grande quantité d’eau. En plus d’une alimentation humide, un chien doit en moyenne boire environ 10 ml d’eau par kilo de son poids par jour.

Comment se fait-il que les menus sans céréales soient plus liquides que ceux contenant des céréales ?

La viande fraîche, les légumes et les fruits sont composés avant leur cuisson de jusqu’à 80% d’eau. Lorsqu’on les fait chauffer, une partie de cette eau s’évapore. Lors de la cuisson, cette eau libérée s’évapore rapidement et la masse qui reste dans la poêle devient toujours plus sèche. Comme nos ingrédients sont cuisinés dans une boîte fermée, leur eau ne peut pas s’évaporer et demeure dans la boîte. Comme nous n’avons recours ni à des céréales, ni à de l’amidon, ni à des liants, le contenu de nos boîtes est donc toujours un peu plus liquide. Si un menu contient environ de 5 à 10% de céréales, celles-ci absorbent l’eau qui s’échappe de la viande, des légumes et des fruits et agit comme un liant. Le menu devient ainsi sensiblement plus compact et plus homogène.
L’humidité contenue dans les matières premières est dans ces menus également conservée, mais en raison de l’effet liant des céréales, elle est moins visible.
Il est cependant important de toujours proposer de l’eau à boire en plus de ces repas, car l’eau contient également de nombreux éléments nutritifs.

Pourquoi ne proposez-vous pas de paquets de 10 ou 15 kg d’aliments secs ?

Canireo n’est proposé sur le marché que depuis quelques mois. Comme ce produit représente un concept de qualité tout à fait nouveau dans le secteur de l’alimentation sèche, nous avons dans un premier temps opté pour de petites unités d’emballage afin de permettre à nos clients de découvrir Canireo et de le tester. Nous envisageons actuellement de proposer de plus grands paquets.

Pourquoi ne puis-je pas échanger les différentes sortes dans les paquets Gourmet ou les paquets Test ?

Nos paquets Gourmet et Test sont confectionnés à l’avance, afin qu’une quantité prédéfinie de ces paquets soit toujours disponible. L’échange ultérieur des menus requerrait un trop grand travail.

Pourquoi ne proposons-nous pas de menus au canard ?

Un menu à base de canard est actuellement en cours de conception pour nos gammes Classic (Classique) et Getreidefrei (Sans céréales) et sera commercialisé au début de l’année 2016. De plus, notre menu pour Noël sera cette année au canard. Il sera disponible à partir de la mi-novembre.

Cet aliment est-il complet et équilibré ou bien faut-il le compléter ?

Tous les menus Terra Canis sont équilibrés. Il n’est donc pas nécessaire de les compléter avec des préparations d’éléments nutritifs. En plus des légumes, des fruits et des herbes frais qu’ils contiennent, tous les menus sont enrichis avec de la coquille d’œuf bio, des algues marines et de l’argile, afin de garantir une fourniture suffisante de tous les éléments nutritifs. Les teneurs en vitamines essentielles, minéraux et oligoéléments sont régulièrement vérifiées par un laboratoire indépendant et évaluées par notre vétérinaire Hanna Stephan.

Pourquoi le prix de Canireo est-il si élevé ?

Tous les aliments secs pour chien proposés actuellement sur le marché ne sont pas préparés avec des matières premières 100% de qualité alimentaire, mais pour la plupart avec des produits de catégorie 3 (c’est-à-dire des déchets qui en règle générale sont déclarés impropres à la consommation humaine en raison de leur manquement aux règles de fraîcheur et de qualité en vigueur). En majorité, les aliments secs sont préparés avec des farines à base de viande, d’os d’animaux ou de plumes, qui sont en général produites en utilisant les déchets (déchets d’abattoirs et sous-produits animaliers). Ces farines animalières sont naturellement bien moins chères que la véritable viande en qualité alimentaire que nous utilisons.
La plupart des aliments secs contiennent de plus un pourcentage très élevé de céréales, ou le cas échéant, d’amidon, telles que du blé, de l’orge, de la farine de maïs, de la farine de riz, de la farine de pois chiche, etc. Ces céréales et ces farines constituent également des matières premières très bon marché et sont donc utilisées en grande quantité, ce qui bien entendu rend leur production bien meilleur marché que celle de Canireo.
Contrairement à ces produits, Canireo est produit avec 64% de viande musculaire fraîche de qualité alimentaire. Celle-ci coûte 5 à 6 fois plus cher que les ingrédients mentionnés ci-dessus. De même, les légumes, les fruits et les herbes que nous utilisons représentent un coût bien plus élevé que le blé, la farine de maïs ou les morceaux de betterave déshydratée.
Au final, les coûts de revient de nos matières premières sont, en raison de leur qualité et de leur proportions conçues pour être adaptées aux besoins naturels des chiens, bien plus élevés que ceux de la plupart des autres marques. Ceci a bien entendu des conséquences sur le prix final payé par le consommateur.
Mais pour ce prix, vous obtenez avec Canireo un aliment sec préparé à base de viande en qualité 100% alimentaire.